Couture mon amour…..

 Couture mon amour…

Robe à plis

 

ROBE FACE 2

J’ai rêvé d’un robe à plis, longue, ajustée et fendue sur le côté. Alors, je me suis dis qu’il fallait passer à l’action!

N’ayant aucune idée bien arrêté du modèle, je me lance dans la technique du moulage pour laisser libre court à mon imagination.

Le moulage permet de « créer » un vêtement directement sur un mannequin  en posant et en épinglant le tissu sur celui-ci: on moule en fonction de ce que l’on désire, que l’on imagine, on épingle, on coupe, on crée des formes…

Lors du moulage, pour faciliter le travail, il est préférable d’avoir les lignes de poitrine, de taille, de hanche, du milieu devant sur le mannequin.

IMG_9486

Bien entendu, on n’utilise pas le tissu final du vêtement mais une toile (d’où le nom toilisme ou moulage). Une fois toutes les pièces posées sur le mannequin on note tout!! Le lignes d’épaule, hanche, poitrine, les plis (s il y en a) ou les découpes,… Puis on désépingle (c’est là que l’on voit si l’on a rien oublié!)

Je n’ai réalisé qu’une demi toile car mon vêtement est symétrique, sinon, il aurait fallu le faire dans son intégralité.

On obtient donc « une toile » (c’est à dire le prototype) que l’ on reporte ensuite , après repassage, sur papier. On vérifie chaque mesure. Tout doit parfaitement correspondre: les plis doivent être égaux, les côtés devant et dos doivent avoir la même mesure,… On « règle » donc son patron.

IMG_9490

Cette technique est toutefois assez longue à apprendre, il faut avoir une bonne connaissance de l’anatomie du corps humain, de la patience et du matériel (mannequin, outils de tracés,…).

Le moulage aide a comprendre le tombé des différentes pièces en fonction du sens du tissu, à quel endroit faire les coutures, les pinces,…

Une chose est très importante: la toile utilisée doit être le plus proche possible du tissu final (sinon, le travail que vous aurez effectué ne servira à rien!). De même, il est nécessaire de mouler la doublure (s’il y en a) et tenir compte de l’aisance, pour pouvoir bouger dans le vêtement… (c’est mieux n’est ce pas?!)

Par précaution, j’ai réalisé une toile dans son intégralité pour vérifier le tombé, l’aspect général de la robe… et surtout, l’ajuster sur moi!

11295787_1456621074649031_7524553775011275882_n

Je décide de faire la toile plus courte.

Enfin, je l’essai sur moi et je l’ajuste (comme je peux, un peu de contorsion et le tour est joué!) car mon superbe mannequin et moi, nous n’avons pas le même tour de poitrine. Donc j’enlève du tissu sur les côtés, ce qui, bien sûre me décale les pinces.. donc je les redécale pour qu’elle soit à nouveau bien placées (et oui, c’est du boulot). Enfin, je peux reporter mes modifications sur mon patron et attaquer ma robe!!

Mais, car oui il y a un « mais… », je craque finalement sur un tissu que j’avais oublié, magnifique, de couleur nude avec des motifs en fleurs dans le tissage EXTENSIBLE!!! Ce n’est pas de la maille, mais il y a certainement une SACRÉE dose d’élasthanne! Tant pis, on verra, peut être que cela fera de petites « vagues » à certains endroit du tissu comme les plis,…

Je déplie mon tissu pour y épingler mon patron mais je réalise que mon tissu est en 100cmde large (ça existe!)… Tant pis, la robe sera moins évasée (snif), je remodifie mon patron (on est plus à ça prêt!).

Je me lance… en effet, la matière se détend, je doit reprendre encore un peu sur les côtés pour l’ajuster davantage. J’ai mis près de 2h pour les plis (les former, les déformer, les reformer, les piquer,…) une galère cette matière! Je préfère encore le satin ou le crêpe de soie!

J’arrive au biais… je décide (évidemment) de le faire dans le même tissu (histoire de bien m’arracher les cheveux) donc je le coupe, le préforme (à la main et au fer à repasser), et je le couds.

Je finis (ou presque) par un tout petit ourlet que je pique mais… (toujours ce « mais ») je le découds car finalement cela ne me plait pas, c’est trop grossier. Alors, j’attaque un ourlet invisible et tout petit petit car mon tissu, en plus d’être extensible, est très fin (il a tout pour lui!). Et c’est repartit pour 2h!

C’est finit! Ouf, et je suis plutôt contente (et rassurée), la matière n’a pas trop dénaturée les plis. Je pense tout de même en faire une seconde mais dans un tissu plus « cool », qui se déformera moins. Que voulez-vous…je suis têtue, je voulais ma robe dans ce tissu « point final ».

ROBE FACE ROBE DOS  dos

J’espère que cet article vous aura plu!

Je vous souhaite une très bonne journée, et bonne couture pour celles et ceux qui s’y mettent!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :